Veste Wax fleurs des îles

C’est la grande tendance de l’année, le Wax.

J’ai fait quelques recherches sur l’origine de ce mot : le wax signifie « cire » en anglais, c’est un coton ayant reçu sur les deux faces un cirage lui conférant des propriétés hydrophobes (qui repousse l’eau). Les cires utilisées sont colorées et forment des motifs qui varient à l’infini dans une recherche esthétique. Le wax est très en vogue en Afrique subsaharienne, où il sert à confectionner de nombreux habits, dont les pagnes wax. Selon son origine, le wax est dit « hollandais », « anglais », « africain » ou « chinois ».

Mon choix un Wax africain fleurs des iles vendu en coupon de 5,48 mètres aux Coupons de Saint-Pierre, prix très intéressant 19 €. Ne cherchez pas il n’est plus disponible…

Veste wax 1

Pour le patron, une adaptation de la veste Rocha du magazine La Maison Victor n°5 (sept-oct. 2016) : les devants d’un seul tenant et sans poches – pas adapté à mon motif somme toute très grand ! Pas de manches resserrées avec un élastique – pas adapté au tissu à mon gout ! Un col plus grand car je l’ai réalisé dans le même tissu et pas dans du bord de côte élastique donc forcément la pièce était trop petite.

coverde0516-l9

Après une longue étude du motif, j’ai pris du temps pour couper les pièces du  patron. Ensuite, la plus grande difficulté rencontrée a été la pose de la fermeture à glissière séparable : j’ai tout défait une seule fois ! car après pose de la doublure en coton blanc elle ne tombait pas bien du tout… C’est en faisant que l’on apprend. Je n’ai pas doublé les manches, juste le corps car le tissu wax est assez épais.

collage veste wax 1collage veste wax 2

Forcément avec près de 6 mètres de tissu il me reste de quoi faire d’autres choses : à vous présenter un sac pour mon amie Christine, et en projet une jupe d’été…

Publicités

Veste Jackie

Je l’avais repérée sur le site de La Maison Victor, mais je n’avais pas le magazine qui contenait ce joli patron de veste… Miracle, il a été republié dans le hors série « Grande tailles » paru en début d’année, qui propose des modèles du 42 au 56.

collage1

Patron relevé en 44 pour une bonne aisance, c’est essentiel pour les vestes… trop serré et on ne met rien en dessous ! Un tissu coton-polyester trouvé aux Coupons de Saint-Pierre, oh les jolies rayures… du travail de coupe et de placement des coutures en perspective. (15€ les 3 mètres, super économique, j’ai encore de quoi faire une autre réalisation)

J’ai donc bien pris mon temps pour couper les différentes pièces du patron : pas de coupe au pli pour bien respecter mes rayures. J’ai sorti la MAC et la surjeteuse (ma nouvelle amie… qui me permet d’avoir de belles finitions) …quelques heures plus tard, une jolie veste courte dans l’esprit de Jackie (c’est d’actualité) ou de Coco Chanel si on préfère. Pas de difficultés particulières dans la réalisation du modèle, juste de l’attention pour les fameuses petites rayures – je ne m’en suis pas trop mal sortie. Pas doublée car pour les beaux jours arrivent…

Un bon modèle basic à décliner aussi en lainage… prochainement !

Veste Jackie

 

 

 

Veste myrtille

La deuxième réalisation de ma box couture Craftine : la veste myrtille.

C’est toujours un vrai bonheur de découvrir le contenu de la box. En octobre, un joli tissu jacquard Lurex réversible (120 x 145 cm), un coupon de popeline rose (70 x 145 cm), un appareil à biais (encore un nouveau, car cet accessoire couture est super pratique et j’en possède plusieurs…), 2 boutons noirs (22 mm), un bourrelet pour réaliser le passepoil, et un cadeau… un sachet de thé bio délicieux, à savourer en cousant.

contenu-box-octobre-2016-768x569

Le modèle proposé ma bien convenu : une jolie veste prénommée Myrtille. Le patron est proposé avec des manches 3/4, mais j’avoue que je ne suis pas très friande de cette longueur de manches pour une veste, alors manches longues pour moi (donc pas de pochette comme suggéré).

carte-box-octobre-2016-768x546

Une grande première, la réalisation d’un passepoil : pas de panique, je dégaine mon pied spécial passepoil. Le passepoil réussi du premier coup… Beaucoup de travail de biais car la veste n’est pas doublée, mais bordée intérieurement de biais rose. Idem aux manches.

20161111_160215

Résultat ravissant, j’adore… Je vous parlerais prochainement de mon choix pour la box de décembre (le patron de la robe ne me séduit pas, je cherche d’autres idées), et j’attends avec impatience la box de février…

20170215_111056

collage

 

 

Veste flanelle

Faire et défaire, c’est toujours travailler… L’année dernière j’avais craqué pour un modèle Phildar en phil Flanelle. Je tricote, je monte et catastrophe le pull ne m’allait pas du tout, mais alors pas du tout… Alors j’ai tout défait car la laine par contre me plaisait toujours autant.

veste-0

Promenade chez notre ami Pinterest… et j’ai trouvé une modèle Cheval Blanc gratuit de veste demi-saison au point de demi-toile : sympa le point de demi-toile, mais long, très long à tricoter. Ma veste est devenue le boulet de la saison… Courageuse cet été, il faut que je vide un peu les paniers de projets en cours. Ne vous inquiétez pas comme toutes les tricoteuses accro j’en ai plusieurs des boulets !

Le point de demi-toile c’est : sur un nombre de mailles pair
Rang 1 (endroit) : 1 m. lisière, *1 m.endroit, fil devant 1 m. glissée à l’envers, fil derrière*, finir par une m. lisière
Rang 2 et 4 (envers) : tout à l’envers
Rang 3 : 1 m. lisière, *fil devant, 1 m. glissée à l’envers, fil derrière, 1 m. endroit* finir par une m. lisière.

Ça fait un rendu de tissé très solide : ma veste ne va pas se déformer c’est certain…

Et puis la tuile : il me manque deux pelotes… et ma boutique Phildar préférée est fermée au mois d’août ; et le site Phildar ne propose plus cette qualité (dommage car elle était sympa). Re-pose dans le boulet… puis réouverture de ma boutique Phildar et miracle, il restait quelques pelotes dans cette qualité. Ouf, je ne me voyais pas encore défaire ce projet.

C’est reparti pour tricoter le col, puis rebroder toutes les pièces au crochet (3 rangs de mailles serrées tout autour du modèle… ainsi qu’au bas des manches). Puis réalisation des pattes de boutonnage au crochet… et de ma variante perso pour le dos que je trouvais trop ample : une martingale au crochet. Recherche de beaux boutons après tout ce travail… et ce n’est pas le plus simple !

collage-veste

Sa première sortie ne va pas tarder car il commence à faire frais le matin…

Veste glamour

Petite veste blouson dont j’avais repéré le patron gratuit sur Pinterest, disponible sur le site du magazine Avantages.  Sans col mais à larges revers, cette veste se la joue sport-chic… dixit Avantages !

veste-glamour

Recherche de tissu sur Craftine : j’ai choisi un tissu bouclé fuschia. Réception du colis : oh ! ce tissu va être compliqué à travailler, un fond style tricot lâche très souple et fragile avec des fils fuschia, rose et crème…

tissu-veste-glamour

Fournitures

  • Tissu : 1.50 x 1.40 de bouclé tendy fuschia Craftine, ou une variante en Tweed Lurex
  • Doublure : 1.20 x 1.40 de doublure noire, ou de voile de coton
  • 1 m de cordon
  • 1 m d’élastique en 3 cm de large

Première décision : pas de poches incrustées, trop peur de massacrer le tissu. Mais c’est par grave, les poches n’apportent rien de plus à la veste.

Les commentaires apposés sur le site signalent des explications un peu minimalistes : c’est vrai, ce modèle n’est pas à réserver aux débutantes, mais si on a déjà monté des doublures ça va…

Beaucoup de patience et de couture à la main, car je n’ai pas pu coudre ce tissu sur l’endroit : l’ourlet du bas qui intègre l’élastique et le cordon ont donc été montés à la main.

Un aspirateur à portée de main, car chaque manipulation des pièces laissait plein de petits fils partout. Donc de la patience et beaucoup de propreté. Mais je suis ravie du résultat : ma veste est réussie et très originale.

collage-veste-glamour