Robe Barbara

Aujourd’hui je vous présente ma robe Barbara du magazine La Maison Victor de mars-avril 2017. Cette robe m’a plu dès l’achat de la revue, restait à trouver le tissu adéquat. J’ai trouvé un coupon de crêpe polyester imprimé petites fleurs roses et violettes aux Coupons de Saint-Pierre (12 € les 3 mètres !). J’ai aussi acheté des boutons nylon n°11 à recouvrir car je prévoyait de faire mes boutons dans le même tissu pour un détail raffiné.

robe barbara1

C’est parti, première étape relever le patron : 12 pièces… Puis découpe du tissu assez délicate, mais mon crêpe est assez lourd pour ne pas trop bouger.  Puis passage à la couture : beaucoup de pièces dit beaucoup de travail mais les différentes étapes sont bien détaillées dans la marche à suivre.

Le modèle comprend plusieurs pièces assez fines et il fallait prendre son temps, préparer les pièces à la sujeteuse, bien repasser les coutures, bien épingler avant de coudre. Bref ne pas se précipiter, plusieurs week-end furent nécessaires pour venir à bout de cette jolie robe fraîche et légère qui comprend beaucoup de détails délicats à réaliser : liseré d’encolure, parmenture des emmanchures, beaucoup de boutonnières pour finir… et 10 petits boutons à recouvrir.

robe barbara2

 

Robes « Quai de Valmy »

Quand j’ai l’occasion d’aller au centre de Paris, je prévois toujours un peu de temps pour aller à La Droguerie et je casse la tirelire… En plus de proposer des laines et autres fils très beaux, ils ont aussi une collection de patrons et de tissus très sympa, tout pour craquer ! (vous pouvez retrouver leurs patrons sur ce site, ainsi qu’un joli choix de tissus).

J’ai donc jeté mon dévolu sur la robe « Quai de Valmy » parfaite pour les beaux jours… Les patrons et les explications sont clairs, et les coutures comprises, youpi. Le modèle comprend 13 pièces et la seule difficulté réside dans la pose de la fermeture à glissière invisible (ou presque) dans le dos.

Elle est tellement sympa que j’en ai fait deux versions ! La première en coton orange et blanc, entièrement doublée (sauf les manchons) car le tissu était vraiment trop transparent ! Doublé coton bien entendu pour l’été…

quai de valmy1

La seconde est réalisée dans un coton un peu plus épais, et donc pas transparent, gris et ivoire…

quai de valmy 2

Ravie, cette robe est vraiment parfaite pour aller travailler et en plus je suis sûre de ne pas retrouver sur quelqu’un d’autre !

Pull « Les Baux-de-Provence »

Comme l’année dernière, j’ai tricoté mon petit pull d’été trouvé à la Droguerie, la jolie boutique de Paris. Oups, je viens de me rendre compte que je ne vous avais pas présenté le modèle de l’année dernière…

Le petit pull en lin « Trous-trous » frais et léger. Un joli modèle prévu pour aller avec la jupe Garrigue… Simple à réaliser : une bande de trous-trous en bas du devant, du dos et des manches, et une autre placée au centre du devant, et une jolie finition au crochet autour de l’encolure au point d’écrevisse.

collage trous

Celui de cette année est en qualité « Salade de fruits », un fil pur bambou très doux au toucher. C’est un modèle raglan près du corps avec un col en V : le motif central se compose de côtes 1/1 et de jours placés sur fond de jersey endroit. Les manches sont 3/4 avec une bordure de côtes 1/1 et un rang de  jours. J’ai choisi la couleur « Lait de coco ».

Le motif central est un peu délicat à retenir, il faut se concentrer… Au départ j’ai fait les mesures du modèle, puis j’ai monté le pull et à l’essayage il s’est avéré qu’il était trop long, il emboîtait les fesses…

GGrrr, pas envie de tout défaire. Après une petite recherche sur le net, j’ai trouvé une technique pour juste défaire la partie basse. J’ai donc supprimé la valeur d’un motif en bas du dos et du devant et repris le montage. Ouf… il me plait mieux ainsi. Ensuite lavage, puis disparition de mon placard – même pas porté – Ma fille Clémence l’avait trouvé très à son goût et ses amies l’ont aussi trouvé très joli !!! Je vous rassure il est de retour mais je crois qu’elle va me le chiper souvent…

collage baux

 

 

 

Jupe Dolorès

Ma fille Clémence feuillette mes magazines de couture et de tricot pour me passer des commandes régulièrement. Dans le dernier magazine de La Maison Victor, elle a sélectionné la jupe Dolorès, une jupe midi très à la mode cette saison. Pour le tissu, après des recherches sur mes sites favoris, rien ne lui convenait. Difficile  la fille ! Alors je lui ai sorti un coupon trouvé aux Coupons de Saint-Pierre de coton vichy bleu. Pas emballée au départ, je lui pose le tissu rapidement sur le corps et simule une jupe et youpi elle valide.

dolores

Un petit tour à la mercerie pour trouver les boutons blancs assortis et passage à la couture ce week-end ! Elle est très contente, une petite jupe rétro 60′ du plus bel effet…

collage

Pas de difficultés sur ce modèle si ce n’est un peu de patience pour faire les plis et bien les répartir dans la ceinture. Je sais pas vous, mais moi je n’arrive pas à faire les plus à la machine, même en réglant la MAC sur un point très large et souple, alors je passe mes fils à la main ! J’ai aussi fait la finition de la ceinture à la main… Je ne souhaitais pas faire une couture apparente sur les petits carreaux.

J’aime les jupes La Maison Victor car elles ont des poches, ma fille aussi aime ce détail. Les photos sont un peu ternes, il pleut ce matin sur la région parisienne ! Pas grave j’ai encore prévu une après-midi couture…

Jupes en duo

L’avantage avec les coupons de Saint-Pierre, c’est que les métrages sont souvent importants : 3 mètres de tissu ou près de 5 mètres pour le Wax. Alors il reste de quoi faire un deuxième vêtement dans le tissu…

patrons-magazine-couture-fashion-style-n-9455629-p1330732-jpg-b44283-c74af_570x0J’ai donc trouvé un patron de  petite jupe dans le magazine Fashion style d’avril 2017. J’aime bien cette revue qui change de Burda et propose des modèles très sympa et actuels. C’est une jupe cloche avec une fermeture à glissière dans la couture latérale, et des plis profonds et obliques au dos comme à l’avant, montée sur une ceinture assez large.

 

 

 

Tout d’abord mon joli Wax de la saison qui m’a déjà servi pour un petit blouson et un sac pour mon amie Christine, et hop ma première jupe facile à porter l’été. Et une variante avec le tissu de ma robe Demoiselle de chez Louis Antoinette, doublée de coton blanc pour encore mon amie Christine qui l’a adoptée sitôt offerte.

collage