Monica : une robe tendance kimono

Dans ma commande de janvier aux Coupons de Saint-Pierre, un joli polyester vert aux motifs crayonnés. Une recherche dans mes magazines… et après validation avec ma fille Clémence, c’est choisi, ce sera la robe Monica de La Maison Victor, novembre-décembre 2017.

Un modèle confortable à manches larges et à la taille cintrée. Un joli décolleté dans le dos lui apporte une touche originale. Petites variantes : pas de ruban twisté dans le dos, le rendu n’allait pas avec ce tissu assez souple, et l’encolure de devant un peu creusée car elle serrait un peu trop le cou à mon gout.

20180424_094254

20180424_094345

Les points délicats : la réalisation de l’encolure profonde dans le dos avec la pose du biais qui la première fois ne plaçait pas bien l’encolure à plat : 2ème tentative concluante, refaire c’est mieux que de laisser la robe dans le placard après. Puis la réalisation des ourlets avec la fente dans le dos : pas d’entoilage comme demandé dans le modèle initial, tissu trop fin mais une petite couture machine régulière avec les plis fixés au fer au préalable. Les explications La Maison Victor sont toujours très claires et bien illustrées !

collage monica

Elle est ravissante… Désolée mais pas de photos de la robe portée, je suis seule à la maison et ma photographe – ma fille Clémence – est en vacances à Belle-Ile, la chanceuse…

 

Publicités

Une nouvelle blouse Colibri

Colibri, c’est une jolie blouse avec 3 versions de manches de chez Eglantine & Zoé. Des formes arrondies et des superpositions pour le devant : un fini impeccable sans parementure avec cette astuce de montage.

Encore une version manches courtes… (version précédente Colibri à étoiles) Et oui, au départ ce joli crêpe de viscose cygnes couleur moutarde, aussi de chez Eglantine et Zoé (superbes tissus en collections éphémères par saison… à découvrir absolument) a été prévu pour réaliser une robe « La Parisienne » de chez Louis & Antoinette, avec un fond de robe et jupe en crêpe noir. Et patatras, gros ratage… cela m’arrive aussi ! Le modèle ne me convient pas du tout, et puis je devais être dans les nuages quand j’ai coupé mon tissu moutarde : horreur les cygnes étaient à l’envers !!!

J’ai donc démonté la robe… c’est toujours du tissu et une longue fermeture à glissière à récupérer. Et dans le très joli tissu Cygnes, j’ai juste pu récupérer de quoi faire les petites manches de la blouse Colibri, ouf. Encore du crêpe noir pour le buste (Coupons de Saint-Pierre). J’aime le résultat, sobre et original avec ses petites manches lumineuses…

collage colibri

 

 

 

Robe Vogue : 2 versions

Voici Vogue, la robe « feel good » par excellence de chez Louis & Antoinette. De jolis détails au niveau des manches et des poches, une longueur idéale, pas trop près du corps pour être à l’aise… le tout en restant féminine !

Les points techniques sont la réalisation des poches et la fermeture à glissière invisible à poser dans le dos.

20180423_134012

La première version est réalisée à l’aide du kit Louis et Antoinette en coton Halo Dusk de chez Atelier Brunette : un motif ton sur ton violet et noir.

collage vogue1

Le modèle étant très seyant, j’ai réalisé une seconde version en dans un polyester beige, gris et bordeaux des Coupons de Saint-Pierre (15 € les 3 mètres).

collage vogue2

Robe Lora bis

Quand on aime.. une nouvelle robe Lora (patron La Maison Victor) parfaite pour l’hiver dans un joli coupon trouvé en soldes chez Craftine de tissu jacquard viscose carrés liés en relief sur fond noir (17€80 la robe !)

lora noire

Ma précédente Robe Lora sera plutôt pour l’intersaison… Alors une nouvelle version pour l’hiver était indispensable !

Toujours pas de fermeture à glissière car le tissu est suffisamment extensible et toujours des manchettes pour rallonger les manches… longueur genou pour la jupe.

Une petite robe noire, on a jamais assez de petites robes noires dans sa garde robe.

lora noire 2

 

Bomber Coqueret bis

Une nouvelle version du bomber Coqueret (patron de la box Craftine d’octobre 2017)… en tweed fils irisés et argent marine des Coupons de Saint-Pierre, et bord de cote marine de chez Tissus.net

bomber

Waouh le tweed ! un cauchemar…

La pièce fait 3 mètres comme toujours aux Coupons de Saint-Pierre, alors première réalisation que je ne vous montrerais pas… et vous allez comprendre pourquoi… une robe Lora. Bien réalisée avec une belle pose invisible de ma fermeture à glissière, pas facile je l’accorde, le tissu s’effiloche et demande de l’attention. Enfin je croyais avoir bien travaillé. Je la porte et moins d’une heure après des trous apparaissent… si… je suis au travail et ma robe part en lambeaux. Le cauchemar je vous dis.

Vite une nouvelle robe dans une de mes boutiques fétiches et pas trop chère Véro Moda… marine et jolies fleurs dans la nouvelle collection de printemps.

10195551_NightSky_612306_003_ProductLarge

Mais il me reste un beau morceau de tissu tweed « trop joli », marine avec des fils irisés marine et argent… Que faire et surtout comment le travailler ?

Alors je reprends le patron du bomber Coqueret que j’adore… et que je maîtrise. J’ai testé sur un petit morceau une pose de biais : pas concluant… Alors j’ai renforcé toutes les coutures par une couture rabattue (pas facile pour les manches mais j’y suis arrivée). Les bords de côtes montés et surpiqûre de finition pour les coucher sur le tweed. Fermeture à glissière piquée deux fois et enfermée dans la parmenture. Parmenture finie à la main par un point de fixation invisible… Couture des manches renforcée également. J’espère que cette fois-ci rien en bougera car elle me plait beaucoup ma petite veste en tweed version bomber !

 

bomber 2