Blouse Colibri

Le grand classique de chez Eglantine et Zoé, j’ai nommé la blouse Colibri. Elle se décline en trois versions de manches tulipe.

blouse colibri

Pour ma première version et certainement pas la dernière…, une jolie soie marine à étoiles blanches qu’une amie m’a donné. Le coupon m’a permis de réaliser la version manches courtes. J’adore la superposition des pièces du devant qui lui apporte beaucoup de délicatesse et une finition impeccable de l’encolure.

blouse colibri 2

Elle sera parfaite en version décontractée avec un beau jean brut, ou habillé avec une petite jupe… Je raffole de ce modèle !

 

Publicités

Robe Imani

Simple et stylée, c’est le look de la robe Imani du magazine La Maison Victor n°5, sept-oct. 2017 sur laquelle ma fille a craqué.

Robe imani

Pour la réaliser, un jersey stretch vert émeraude « French Terry 28 » de chez Tissus.net assez épais pour une bonne tenue.

Pas de difficultés particulière pour ce modèle : la surjeteuse pour travailler le stretch, et des finitions à la MAC avec une aiguille double. La ceinture assortie est toute jolie et apporte la touche d’élégance au modèle.

Un joli modèle sportswear du plus bel effet !

robe imani 2

Blouse turquoise

Un joli coupon de 2 mètres déniché sur Tissus.net (13.90 €…). Le patron classique (Hors série couture 2015 de chez Modes et Travaux) qui me va bien déjà décliné pour la blouse « Toute simple » et la blouse Cherie Tree.

Cette fois ci, j’ai choisi un bord de manches avec un passepoil et j’ai réalisé un biais assorti pour la réalisation du col en mode biais invisible. Elle est très douce et fraîche (tissu 100% polyester). Finitions parfaites depuis que j’ai ma surjeteuse : c’est magique et quel gain de temps.

Vive le printemps…

Blouse

Veste Jackie

Je l’avais repérée sur le site de La Maison Victor, mais je n’avais pas le magazine qui contenait ce joli patron de veste… Miracle, il a été republié dans le hors série « Grande tailles » paru en début d’année, qui propose des modèles du 42 au 56.

collage1

Patron relevé en 44 pour une bonne aisance, c’est essentiel pour les vestes… trop serré et on ne met rien en dessous ! Un tissu coton-polyester trouvé aux Coupons de Saint-Pierre, oh les jolies rayures… du travail de coupe et de placement des coutures en perspective. (15€ les 3 mètres, super économique, j’ai encore de quoi faire une autre réalisation)

J’ai donc bien pris mon temps pour couper les différentes pièces du patron : pas de coupe au pli pour bien respecter mes rayures. J’ai sorti la MAC et la surjeteuse (ma nouvelle amie… qui me permet d’avoir de belles finitions) …quelques heures plus tard, une jolie veste courte dans l’esprit de Jackie (c’est d’actualité) ou de Coco Chanel si on préfère. Pas de difficultés particulières dans la réalisation du modèle, juste de l’attention pour les fameuses petites rayures – je ne m’en suis pas trop mal sortie. Pas doublée car pour les beaux jours arrivent…

Un bon modèle basic à décliner aussi en lainage… prochainement !

Veste Jackie

 

 

 

Pull manches courtes

Que faire avec 10 pelotes trouvées chez Les petites pelotes de Rosalie en solde… qualité Mohair Wool de chez Ice yarns, jolie couleur beige agrémentée d’un fil lurex or : un petit classique revisité de pull à manches courtes trouvé dans l’excellent livre « Les essentiels de la mode à tricoter » déjà présenté sur le blog.

Pour revisiter le modèle bien simple de ce livre (côtes 1/1 et jersey monotone), j’ai remplacé les côtes 1/1 par un jeu de côtes torsadées sur 2 mailles (facile pas besoin d’aiguille supplémentaire pour tricoter le point ! ), et j’ai placé un plastron sur le devant des mêmes côtes torsadées entouré de jours. Il est réalisé aux aiguilles n° 4 et 4.5 (c’est l’astuce de ce livre : des basics proposés en trois tailles d’aiguilles…). J’ai repris la même astuce pour l’encolure, et bordé le bas du pull, des manches et de l’encolure avec un point écrevisse au crochet pour une meilleure tenue, car les côtes torsadées avaient tendance à roulotter.

Sympa avec une petite veste pour le printemps.

collage